L'Agriculteur de l'Aisne 27 juillet 2011 à 16h27 | Par Agrafil

Viticulture : la Slovaquie demande à son tour le maintien des droits de plantation

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La Slovaquie demande à son tour le maintien des droits de plantation en viticulture, selon une information de la Cnaoc (syndicat français des producteurs de vins et eaux-de-vie à AOC), diffusée le 26 juillet. Le ministre de l'Agriculture slovaque, Zsolt Simon, a déclaré ouvertement son opposition à la libéralisation des droits de plantation dans un courrier adressé en juin au Commissaire européen Dacian Ciolos. Avec la Slovaquie, 12e État membre à prendre cette position, il ne manque plus que deux États membres et 66 voix pour atteindre la majorité qualifiée. Selon des sources professionnelles, la Grèce devrait se prononcer dans le même sens en septembre. Il ne manquerait plus alors qu'un État membre et 54 voix pour une majorité qualifiée, sachant que d'autres pays producteurs de vins sensibilisés à la question, pourraient prochainement s'opposer à leur tour à la suppression des droits de plantation.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1824 | juin 2018

Dernier numéro
N° 1824 | juin 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui