Anciens numéros

241 anciens numéros

N°1910 (10)

08 mars 2019 | Semaine 10 1910
Afficher l'édito

L'édito

Air France ,où la leçon batave…(*)

En prenant  14 % du capital d’Air France, soit autant que la France, les Pays-Bas viennent de nous infliger une leçon de pragmatisme.Considérant que leurs intérêts stratégiques étaient menacés, nos amis Hollandais ont ainsi démontré leur capacité à se faire respecter.Le ministre de l’économie a beau donner de la voix sur le caractère inamical de l’opération et convoquer son homologue pour une discussion «franche et constructive», les faits sont là : les Pays-Bas détiennent la même part de capital que la France et se sont donné les moyens de leurs ambitions.Cette leçon de réalisme économique doit nous faire réfléchir et réagir, car à bien y regarder, nous avons le même problème en agriculture.La France donne des leçons de vertu au monde entier pour avoir l’agriculture la plus belle du monde. L’Etat nous impose des règles drastiques aux niveaux social, agronomique, environnemental et fiscal, oubliant que nous ne vivons pas dans un monde fermé.Montrer la voix au monde entier, pensant que dans un élan d’allégresse tout le monde va «s’élever» à notre niveau : c’est sans doute louable.C’est sans doute avec cette même conviction que nous avons lancé le programme Concorde ou Airbus A380, considérant que devant notre génie, tous les autres pays de la planète allaient investir pour rallonger leurs pistes… avec le résultat commercial que l’on connaît.A force d’amplifier sans arrêt les distorsions de concurrence, l’agriculture et l’industrie françaises se trouvent en perte de compétitivité. Devant ce manque de pragmatisme, nos partenaires bataves, anglo-saxons et belges s’en donnent à cœur joie et ambitionnent sans doute de prendre bien plus que 14 % de notre agriculture et de nos industries agro-alimentaires.Et quand ils ont un choix stratégique à faire, devinez dans quel pays ils ferment des usines ou des sucreries ?

(*) La République Batave (1795-1806) englobait la majeure partie des Pays-Bas.

 

Jean-Yves Bricout

président de l’Union des syndicats agricoles de l’Aisne

N°1904 (04)

25 janvier 2019 | Semaine 04 1904
Afficher l'édito

L'édito

Dernière ligne droite

Nous arrivons dans la dernière ligne droite des élections pour la Chambre d’agriculture.Dans quelques jours, le scrutin sera clos.Avec les jeunes agriculteurs (JA), les viticulteurs du SGV, et l’USAA, nous portons un projet fort.Nous nous battons pour redonner une ambition claire à l’agriculture et à la viticulture française.Nous défendons une agriculture attractive, qui nous permette de vivre dignement de nos métiers.Nous voulons une agriculture et une viticulture reconnues pour leurs rôles positifs et connectés avec la société.Nous œuvrons pour une agriculture et une viticulture en mode projet, afin de redonner de la visibilité à tous.Nous savons que les temps sont durs et l’avenir incertain. Pour traverser cette période de turbulences, notre projet est fort. Nous présentons un équipage solide, compétent, qui sera au service de tous.Nous avons une histoire forte, sachons nous en inspirer pour écrire notre avenir commun, et alors, rien ne pourra nous arrêter !Avançons ensemble les pieds sur terre !Ne cédons pas à la résignation, encore moins à la colère.Ne laissons pas l’abstention décider de l’avenir del’agriculture et de la viticulture de l’Aisne.Votons et choisissons sans réserve la liste d’union JA02+USAA+SGV.

Georges-André Muzart

Jean-Yves Bricout

Isaline Sanchès-Régo

N°1851 (51)

21 décembre 2018 | Semaine 51 1851
Afficher l'édito

L'édito

Avançons ensemble, les pieds sur terre !

Au mois de janvier, tous les agriculteurs auront à voter aux élections Chambres d’agriculture.Il s’agit d’un moment important de notre démocratie professionnelle, qui donnera un cap pour l’orientation agricole et viticole des prochaines années.En se présentant devant vous sur une liste commune avec les Jeunes Agriculteurs (JA), le Syndicat Général des Vignerons de Champagne (SGV) l’USAA démontre encore une fois sa capacité à rassembler et à représenter  le plus grand nombre d’entre vous.Depuis la dernière élection, il y a 6 ans, nous avons travaillé à vos côtés, jour après jour, avec l’aide de vos élus et collaborateurs.Nous n’avons pas été épargnés par les difficultés, et vous le savez mieux que quiconque. Nous nous sommes battus, directive après directive, réforme après réforme. Nous avons combattu l’injustice et défendu vos valeurs, sans relâche.Nous sommes prêts à vous présenter notre bilan, et surtout à vous parler de projets. C’est ce que nous ferons début janvier.Nous défendrons la vision d’une agriculture et d’une viticulture attractives, qui nous permettent de vivre dignement de notre métier.Nous nous battrons pour une agriculture et une viticulture reconnues et aimées pour le  rôle positif qu’elles apportent à la société.Nous présenterons une vision de nos métiers en mode projet, pour vous faire gagner !Alors, continuons ensemble, d’avancer les pieds sur terre.Forts de ces perspectives, nous vous souhaitons à toutes et tous de bonnes fêtes de fin d’année, dans la paix et la joie, entourés des vôtres.

Jean-Yves Bricout

Georges-André Muzart

Isaline Sanchès-Régo

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1912 | mars 2019

Dernier numéro
N° 1912 | mars 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui